6 décembre 2021

Comment choisir une bonne isolation à Limoges ?

Une bonne isolation permet d’avoir accès à plusieurs avantages. Chacun de ses privilèges dépend entièrement de la qualité de l’isolant choisi et surtout de la manière dont se fait la pose. Ces deux conditions sont les difficultés que la plupart des français, doivent affronter. Alors, la question à poser pour résoudre ces deux problèmes est : comment choisir son isolant ?

Dans la commune de Limoges, nombreux sont les habitants, qui ont du mal à trouver la réponse adéquate. Si vous êtes dans le cas, lisez donc attentivement cet article !

Quels sont les avantages d’une bonne isolation ?
Lorsque vous mettez en place une bonne isolation, vous bénéficiez de plusieurs privilèges. Principalement, les pertes en chaleur sont diminuées, voire supprimées. Cela occasionne une augmentation de la performance énergétique de votre maison. Votre domicile sera à même de mieux conserver la chaleur, baissant donc le montant de vos prochaines factures d’énergie.

Comment choisir une bonne isolation à Limoges ?

Ensuite, vous profiterez d’un confort permanent dans la demeure. En effet, la température s’autorégule en fonction de la saison. Pour finir, vous protégerez l’environnement en réduisant l’émission de gaz toxique par votre maison d’environ 3 tonnes par an.

Quels sont les critères de choix d’une isolation ?
Avant d’aborder la question des critères, sachez qu’une bonne isolation dépend entièrement de l’isolant utilisé. Aussi, il vous faut connaître la notion de base sur les performances diverses d’un isolant. En effet, pour que l’isolant soit résistant il faut que l’indice de résistance représenté par le symbole « R » soit élevé. Dans un autre contexte, la résistance est assujettie à la conductivité thermique et l’épaisseur de l’isolant. Ainsi le matériau, ayant la conductivité la plus basse, est le plus isolant.

L’épaisseur de l’isolant
Ce critère est assez primordial parce que la réduction de la consommation énergétique en dépend. Toutefois, sachez que son impact ne compte que pour 10% au maximum dans le budget global de la rénovation. La seule notation à suivre est celle qui vous permet de savoir si l’épaisseur de votre isolant vous permettra de fixer la consommation annuelle du chauffage à 50 kWh/m2.

Cette règle vous pousse donc à rechercher une épaisseur en fonction du futur emplacement de l’isolant. Pour l’isolation des combles, vous devrez rechercher un isolant de 40 cm d’épaisseur. Quant aux murs et aux planchers, le diamètre du corps de l’isolant doit mesurer entre 14 et 18 cm. En adoptant cette méthodologie vous obtenez une résistance de 10 m2. /W pour les toitures, et 4,5 m2. /W pour les sols et murs.

La forme de l’isolant
Les isolants se présentent sous différentes formes. Il en existe trois à savoir : vrac, panneaux et rouleaux. Pour la représentation en vrac, vous jouissez d’une installation aisée et continue. La facilité de pose permet d’éviter les ponts thermiques, car l’isolant arrive à combler correctement les interstices. L’isolant en vrac est adéquat pour les combles perdus.

Pour ce qui est de la forme en rouleaux, vous avez les mêmes avantages à la différence qu’il s’adapte à toutes les surfaces. Vous n’aurez pas de mal à l’installer sur les charpentes irrégulières. Le mode d’installation vous permet de déployer moins d’énergie. Aussi, vous avez une parfaite maîtrise de la densité et du volume à mettre.

L’isolant en forme de panneaux demande l’usage d’une certaine force lors de la mise en place. Composé de plaques, son poids peut varier en fonction du matériau de base (acier, bois, etc.) Sous une telle forme, l’isolant est plus adapté aux murs de la maison et aux combles aménagés.

La densité
Le critère de la densité est crucial parce qu’il est le facteur principal de l’efficacité de l’isolant. Pour commencer, retenez qu’un isolant qui se trimbale perd grandement en productivité. Pour éviter une telle situation, vous devez choisir un isolant ayant une densité assez élevée. Vous ne subirez pas d’affaissement des fils sous l’effet du temps. La densité moyenne à avoir par un bon isolant est de 30 kg/m3.

Cette cadence peut varier en fonction de la matière de fabrication de l’isolant. En effet, les isolants en minéraux ont pour densité celle recommandée pour la moyenne. Cependant, pour les isolants en matières végétales, la densité est en dessous de la moyenne. Il faut souligner qu’une excellente densité est importante pour lutter contre les rongeurs.

L’étanchéité
Un isolant qui n’est pas étanche n’apporte rien dans l’opération d’isolation. Pour rappel, l’isolation thermique a pour but de retenir la chaleur à l’intérieur de votre maison. Son deuxième rôle est de couper toute transmission de flux entre l’extérieur et l’intérieur de la maison. Pour qu’il puisse pleinement jouer ses fonctions, l’isolant doit avoir une étanchéité en parfait état. Il faudrait qu’après son installation, il n’y ait plus aucun espace visible. Pour en faire la vérification, posez la main à l’intérieur afin de détecter une probable circulation d’air.

Les accessoires
Un isolant est accompagné de deux accessoires qui accentuent sa performance.
Il s’agit du pare-vapeur et du frein à vapeur. Ces deux éléments jouent pratiquement le même rôle. Ils sont installés pour éviter une condensation de l’isolant. Leur pose se fait en continu avec des adhésifs. Dans certains cas, il faut préalablement la pose d’un écran de 3 cm pour éviter un contact direct avec la toiture. Néanmoins, il convient de préciser qu’il existe une différence entre ces deux accessoires. Le pare-vapeur offre une meilleure étanchéité que le frein à vapeur.

Les matériaux
Chaque isolant est productif en fonction du matériau qui a servi à sa fabrication.
Les isolants naturels sont respectueux de l’environnement, et en matière de performance, ils sont hautement qualifiés. Ils sont les plus recommandés par les experts en rénovation énergétique. Quant aux autres isolants de fabrication industrielle, ils ont aussi une bonne qualité de rétention d’énergie. L’inconvénient est qu’ils ne sont pas résistants au feu et à l’humidité.

Quels sont les types d’isolation existants ?
Dans le domaine de la rénovation énergétique, vous avez deux types d’isolation : isolation par intérieur et isolation par l’extérieur. L’isolation par l’intérieur offre les avantages standards d’une isolation. Quant à l’isolation par l’extérieur, elle permet d’offrir un embellissement à la façade de la maison. Aussi, vous n’aurez aucune gêne à utiliser votre domicile durant les travaux.

Voilà les multiples critères et caractéristiques qui vous permettront de mieux choisir l’isolation de votre domicile à Limoges.