6 décembre 2021

Comment s’effectue l’isolation par l’intérieur ?

Souhaitez-vous améliorer de façon optimale le confort de votre habitation ? Si oui, sachez que l’un des moyens les plus efficaces passe par l’isolation de vos murs et toitures. Très économique, celle effectuée par l’intérieur présente de nombreux avantages et est réalisée par plusieurs techniques. Quels sont les moyens de mise en œuvre d’une isolation par l’intérieur ? Découvrez!

L’isolation par panneaux rigides

Méthode assez courante, elle est également la plus simple à réaliser. Concrètement, il s’agit de fixer des panneaux rigides ou semi-rigides directement sur la cloison intérieure. À noter que les tableaux utilisés sont conçus dans diverses matières.

Vous en trouverez notamment en fibres de bois, en polystyrène expansé ou extrudé ou encore en polyuréthane. Dans la gamme des semi-rigides, vous pourrez choisir entre des rouleaux à base de substances minérales, végétales ou synthétiques. Il faut savoir que ces différents isolants se posent soit par des chevilles, soit à l’aide d’une colle particulière.

L’isolation projetée

Ce type d’isolation s’effectue par vaporisation du calorifuge. Généralement, c’est le polyuréthane ou l’ouate de cellulose qui est employé. Il faut noter que ce procédé convient surtout aux murs présentant des aspérités. Très efficace, l’isolation projetée répond à la norme RT2012 sur la règlementation thermique.

De plus, il faut savoir que cette méthode est avantageuse à bien des égards. En effet, le matériau utilisé est imperméable, aphlogistique et recyclable. De plus, il est non toxique et offre une longue durée d’utilisation. Cependant, le produit calorifuge n’est pas facile à retirer une fois qu’il est posé.

L’isolation directe dans la structure

Ici, l’isolation se fait directement dans l’ossature de votre habitation. Recommandée pour les anciennes demeures, cette technique est idéale pour les murs ne pouvant supporter le poids de l’isolation. Cela s’applique également aux cloisons présentant des défauts ou même carrément abîmées. Concrètement, il s’agira de fixer directement dans l’ossature le matériau isolant.

Après cette installation, il faudra procéder à son revêtement par le frein vapeur. Enfin, le parement intérieur devra être fixé sur des liteaux préalablement posés. En principe, à l’exception du panneau rigide, tout type de matériau permet de réaliser cette opération.

Vous pouvez donc utiliser des rouleaux de laine minérale ou animale, du polystyrène ou encore du polyuréthane. En outre, il faut souligner que ce procédé s’adapte à tous les types d’ossature, qu’elle soit en bois ou métallique.

L’isolation en contre-cloison maçonnée

Peu connue, cette méthode est également celle qui nécessite le plus de travaux. En effet, sa mise en place contraint à la construction d’un nouveau mur en plus de celui existant. Cependant, il aide fortement à corriger les éventuels défauts de la cloison d’origine. En réalité, il s’agira d’ériger une nouvelle paroi en parallèle à celle préexistante.

Dans l’espace vide sera inséré le matériau calorifuge de préférence souple ou en vrac. Il faut souligner que ce procédé offre l’avantage indéniable du confort thermique. Toutefois, il impose une certaine solidité du plancher compte tenu du poids de l’ouvrage. De plus, il réduit considérablement la superficie de votre espace habitable.

L’isolation est indispensable pour éviter les déperditions d’énergie. Cela se ressent d’ailleurs encore plus en hiver où les températures sont extrêmement basses. Cependant, l’isolation externe est également une option qui pourrait s’avérer plutôt intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *