30 juin 2022

Comment utiliser la laine de verre en isolation ?

La laine de verre est l’un des matériaux les plus plébiscités en matière d’isolation. Elle offre nombre d’avantages en raison de son côté étanche et ignifuge. C’est également l’un des isolants les plus abordables sur le marché. La laine de verre s’applique de manière facilitée parce que tout le monde peut réussir sa mise en place.

Présentation de la laine de verre

La laine de verre est un matériau conçu à partir de débris de verre recyclés accompagnés de sables purs. On reconnaît la laine de verre de par sa forme qui prend l’apparence d’un matelas ou de panneaux. Elle dispose d’une texture douce qui accentue encore plus la facilité de sa manipulation. Il est plus facile de corriger les inégalités sur la structure avec cette douceur.

Ce matériau isolant est idéalement utilisé pour l’isolation intérieure en raison de sa capacité à être ignifuge et étanche très accrue. En outre, il peut rapidement perdre sa capacité isolante dès lors qu’il se met en contact avec la vapeur. Il est donc préférable de le réserver en tant qu’isolant intérieur. Le plus souvent, c’est le premier choix pour l’isolation d’une toiture inclinée, des combles perdus, des murs et du plancher.

Avant de choisir la laine de verre, il est important de noter qu’elle est proposée sous différentes formes et épaisseurs. Voilà pourquoi il convient de bien déterminer les critères qui conviennent à vos besoins avant de prendre une décision. Les fabricants et les prix doivent également être pris en compte dans ces paramètres de choix.

La laine de verre en tant qu’isolant des combles

La laine de verre est l’isolant le plus approprié pour les combles perdus. Ici, il est important de noter que vous avez le choix entre deux formes de laine de verre :

  • Les rouleaux souples qui doivent être déroulés sur le sol. Il est surtout adapté pour les combles les plus accessibles parce que dans le cas contraire, l’installation pourrait présenter des complications.
  • Les flocons qui sont à projeter : ce type de laine de verre est la solution idéale pour les combles qui ne sont pas vraiment accessibles.

Pour les combles, la laine de verre doit avoir une épaisseur de 30 cm afin qu’elle puisse correspondre à une résistance thermique minimale de 7 m².K/W. Avec une laine de verre présentant une faible capacité isolante, il est possible d’aller jusqu’à 40 cm d’épaisseur. Puis, pour les rouleaux, il est recommandé d’opter pour 2 couches.

Pour ce qui est des combles aménageables, vous pouvez isoler les rampants avec une laine de verre en rouleau semi-rigide. L’épaisseur doit être comprise entre 22 et 28 cm pour avoir une résistance thermique minimale de 6 m².K/W.

La laine de verre comme isolant des murs

Au niveau des murs intérieurs, la laine de verre est aussi un isolant très performant. Sur cette surface, il est aussi possible d’utiliser deux types de laine de verre :

  • Les panneaux rigides
  • Les rouleaux semi-rigides : ceux-ci disposent d’une très haute résistance mécanique.

Afin de ne pas impacter la dimension de l’espace vivable à l’intérieur, l’épaisseur de la laine de verre sur les murs doit être bien étudiée. L’épaisseur recommandée est entre 12 à 16 cm parce qu’au-delà de cette valeur, l’espace habitable peut être réduit. Avec une telle épaisseur, l’isolant aura une résistance thermique minimale de 3,7 m².K/W.

En fonction du matériau de construction de la maison, la performance de la laine de verre peut se décliner. En hiver, cet isolant offre un niveau d’isolation réellement satisfaisant, mais en été, elle peut parfois présenter une forme d’inconfort. Dans ce cas, il est primordial de savoir choisir correctement le matériau isolant adapté, surtout pour la toiture et les murs.

La laine de verre en tant qu’isolant extérieur

Même si elle est idéalement destinée à l’isolation intérieure, la laine de verre peut être utilisée pour isoler la toiture vers l’extérieur. Dans ce cas de figure, il faudra opter pour des panneaux rigides à forte résistance mécanique. Pour les murs sous bardage, il convient d’utiliser des panneaux semi-rigides à dérouler.

Parce qu’il est toujours impératif d’atteindre une résistance thermique minimale, l’isolant de la toiture doit être deux couches de panneaux. De cette manière, il sera possible d’avoir une valeur de 6 m².K/W avec une épaisseur de rouleau de 12 cm.

Grâce à ce type d’isolant, le confort sera optimisé en hiver, il convient de retenir un détail concernant la laine de verre. Il faudra être vigilant au moment d’installer cet isolant sur la structure de votre choix. En effet, l’installateur doit être bien protégé et se munir de matériels bien adaptés parce que ce matériau est assez poussiéreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.