8 décembre 2022

Isolation de combles aménagés : quelle technique utiliser ?

Remarquez-vous des pertes d’énergie malgré l’isolation de vos murs ? Si c’est le cas, sachez que le problème vient peut-être de vos combles aménagés. Non isolés, ils constituent une cause importante de déperdition de chaleur. Par quelle méthode isoler efficacement ses combles aménagés ? Explications.

L’isolation intérieure

Simple et peu coûteuse, l’isolation par l’intérieur est une méthode plutôt commune. En substance, elle consiste à fixer un isolant sous la toiture de vos combles. Le matériau calorifuge peut être rigide comme des fibres de bois, du polystyrène ou du polyuréthane. De même, vous pouvez opter pour du semi-rigide.

Ainsi, vous pouvez utiliser des rouleaux de chanvre, de laine animale ou minérale. À noter que le rouleau de laine peut être mis en une couche ou en double épaisseur. Dans l’un ou l’autre des cas, l’installation d’un frein vapeur est nécessaire. Aussi, l’isolant devra être recouvert par des panneaux de plâtre pour l’esthétique.

L’isolation extérieure

Si vous voulez conserver aussi bien la chaleur que l’espace de votre logement, l’isolation par l’extérieur est la meilleure solution. Pour ce faire, vous devez retirer toute la couverture de votre charpente et y disposer des panneaux de bois. On parle bien sûr de ceux-ci auront préalablement été recouverts d’isolants souples. Cela permettra d’éviter la formation d’un éventuel pont thermique.

Vous fixerez ensuite une ou deux couches d’isolant rigide sur les panneaux en bois. Après cette étape, vous pourrez remettre la couverture de votre charpente. Très connue en charpenterie, cette méthode porte le nom de la technique de Sarking. Bien qu’elle soit avantageuse en termes d’espace, ce procédé est également très coûteux. C’est pourquoi il est surtout utilisé lors des travaux de rénovation.

Lire aussi :   Isolation du plancher : quel est l'isolant le plus fiable ?

Qui peut effectuer la pose d’isolant ?

Quel que soit le type d’isolation pour lequel vous auriez opté, sachez qu’il est fortement déconseillé d’en faire soi-même l’installation. Cette recommandation s’applique également aux bricoleurs chevronnés. Compte tenu des risques liés à la pose ainsi qu’aux spécificités des matériaux, il est préférable de recourir à un professionnel.

Aussi, vous devez veiller à ce que votre artisan soit certifié et reconnu garant de l’environnement. De la sorte, vous serez assuré que les travaux effectués seront conformes à la réglementation RT2012. Cela vous permettra notamment d’être éligible aux aides et aux différents financements. Vous pourrez en outre prétendre à l’éco-prêt à taux zéro ou encore au crédit d’impôt à la transition énergétique.

En clair, effectuer l’isolation de sa demeure est primordial pour votre confort. Par ailleurs, perdus ou aménagés, les combles favorisent la déperdition d’environ 30 % de la chaleur. Ce taux n’est pas négligeable quand cela se ressent sur la facture d’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *