18 janvier 2022

Isolation thermique : comment éviter la condensation ?

La condensation est un phénomène qui réduit considérablement les performances en énergie de votre logement. En plus, elle présente de nombreuses inconvénients sur votre santé. Alors, pour lutter contre les problèmes de condensation et tous les risques qui s'en suivent, il est important de trouver des solutions adéquates. Comment s’y prendre ?

En appréhendant le concept de la condensation

La condensation d'un logement est tout à fait naturelle. Lorsque l'air intérieur est froid, il est plus aisé de retenir les vapeurs d'eau. Cependant, lorsque l'air chaud est refroidi, cette rétention est plus complexe. La vapeur s’échappe donc et se condense sur les parois froides de votre domicile avant de se transformer en eau.

Le ruissellement de cette dernière sur les murs entraîne l'apparition des champignons et des moisissures. Ces éléments peuvent provoquer des crises d'asthme et des irritations cutanées. La prolifération des nuisibles peut également déclencher des allergies. La condensation ayant un impact négatif sur votre santé, il est important de la combattre. Pour cela, plusieurs solutions sont envisageables.

En isolant votre habitation

Le fait de procéder à l’isolation de votre logement constitue une solution efficace. Elle peut se faire au niveau des fenêtres (en recourant au double vitrage) ou à l’installation de volets extérieurs. À défaut, vous pouvez opter pour une isolation thermique de la construction. Dans ce cas, vous avez plusieurs possibilités. Il est question de :

  • L'isolation synthétique ;
  • L’isolation minérale ;
  • L'isolation naturelle et
  • L'isolation par réflecteur.

Ces ne peuvent pas être pratiquées dans tous les espaces. Alors, pour une protection optimale, l’isolant réflecteur est employé en complément. Il s’utilise donc principalement dans les combles, le sol, les murs et les toitures. Par ailleurs, il se décline en plusieurs types.

L’isolant mince HPV

Il est utile pour empêcher l'air externe de pénétrer dans votre logement. Il procède également à la diminution de la quantité de chaleur qui provient de l’extérieur, afin de maintenir une stabilité thermique. Ce type d’isolant est idéal pour vous procurer un confort optimal dans votre résidence.

En outre, grâce à sa perméabilité, il permet d’éviter une condensation au sein de votre résidence et de réduire donc de façon substantielle vos factures énergétiques. L’isolant mince HPV se compose de nombreuses couches de réflexion fabriquées à base de divers matériaux.

L'isolant réflecteur

Il est constitué d'un bon nombre de couches (en mousse, en laine de lin, en ouate) qui sont enfermées entre deux papiers de polyester aluminisé ou d'aluminium. Toutefois, il reste très léger et est efficace pour éviter que la chaleur interne s’échappe. Toutes ces couches servent de barrages réfléchissants.

En optant pour d'autres solutions

Il est incontestable que l'isolation thermique reste la meilleure façon de lutter contre la condensation. Cependant, il existe également d’autres manières pour y arriver. Vous pouvez opter pour la ventilation de votre intérieur. Pour ce faire, une simple aération est loin d’être suffisante, notamment en saison hivernale. Si la source du problème détecté est la ventilation, il vous faut poser :

  • Une ventilation mécanique contrôlée ;
  • Une ventilation mécanique répartie ou :
  • Une ventilation mécanique par insufflation.

Face à la persistance du problème, l’idéal est de vérifier le fonctionnement du système. À défaut, vous pouvez vous procurer un déshumidificateur. Celui-ci permettra de limiter au maximum l'humidité dans les pièces. En effet, il procède à l’absorption de l’air. Ensuite, il le débarrasse de l'humidité qu’il contient. Enfin, il le réchauffe puis le retourne dans votre logement.

Une autre solution concerne le chauffage de votre intérieur. Il faut savoir que les écarts thermiques trop conséquents entraînent plus facilement la condensation. Il est donc recommandé de laisser votre système de chauffage allumé lorsque vous vous absentez. Choisissez donc un chauffage adapté pour le type de domicile dont vous disposez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *