26 juin 2022

Les aides et les subventions en rapport avec la rénovation énergétique

La rénovation énergétique nécessite différents travaux incontournables pour obtenir le résultat que vous attendez. Chaque projet demande aussi un budget bien défini. Notez que vous pouvez demander des aides financières si vous ne disposez pas de la somme essentielle pour réaliser les travaux correctement. Voici quelques sources de financement qui peuvent être proposées pour aider à baisser vos dépenses.

MaPrimeRénov »

MaPrimeRénov’ est un dispositif pouvant être offert pour tous les foyers. En effet, vous pouvez demander cette aide que vous soyez propriétaire ou bailleur. Il suffit de prouver que le bâtiment ait plus de 15 ans pour obtenir ce financement. Ce changement est adopté à partir de 2022. De plus, il doit être utilisé comme résidence principale.

Vous pouvez obtenir le financement pour les travaux énergétiques sauf pour les isolations des combles et du plancher. Cela est aussi valable pour la pose d’une PAC air-air. La somme que vous obtiendrez va dépendre de votre taux de revenus. En tout cas, le plafond est fixé à 20 000 € sur une durée de 5 ans.

MaPrimeRénov’ Sérénité

Cette source de financement permet avant tout de rénover tranquillement les logements précaires en une étape. Plus précisément, cette aide peut être offerte aux foyers avec des revenus modestes et très modestes. Vous devez seulement prouver que le logement ait plus de 15 ans et utiliser à titre de résidence principale. Vous pouvez parfaitement demander cette aide si vous êtes propriétaire ou bailleur.

Il faut en outre réaliser un lot de travaux permettant de gagner 35 % d’énergie à l’avenir. Cette condition est primordiale pour obtenir ce financement. Notez que le plafond de l’aide peut être de 10 000 € pour les foyers modestes contre 15 000 € pour les plus modestes.

CEE

Le CEE (Certificat d’économie d’énergie) est une source de financement à ne pas négliger pour les travaux de rénovation énergétique. Cette aide peut être offerte à tous les foyers sans exception. Vous pouvez alors l’obtenir que vous soyez propriétaire ou bailleur, mais aussi locataire. Le bâtiment peut même être utilisé comme résidence principale ou secondaire selon vos envies. Il suffit qu’il ait plus de 2 ans pour obtenir l’aide.

Le certificat peut être obtenu sur tous les travaux de rénovation énergétique. En outre, la somme obtenue dépendra de vos revenus. Cela peut par exemple aller de 850 à 4 000 € pour la pose d’une chaudière à granulés.

Eco-PTZ

L’éco-PTZ (Eco-prêt à taux zéro) peut être offert à tous les foyers, peu importe les revenus. Cette forme de financement se distingue des autres par le fait que le remboursement du prêt se fera sans le moindre intérêt. Il suffit de vous rendre auprès de votre banque pour savoir la disponibilité de l’offre.

Chaque propriétaire d’une maison de plus de 2 ans peut prétendre à cette aide. Le prêt peut être obtenu pour tous les travaux sauf la pose d’un PAC air-air. À noter que le montant maximum pouvant être offert pour ce financement est de 50 000 €. De plus, le délai de remboursement peut aller jusqu’à 20 ans.

TVA à 5,5 %

Enfin, vous pouvez obtenir une réduction de 5,5 % de votre TVA en réalisant des travaux de rénovation énergétique. Il n’y a pas de conditions requises pour profiter de cette aide. Vous pouvez l’obtenir que vous soyez propriétaire ou locataire. Le logement peut être utilisé comme résidence principale ou secondaire et doit avoir 2 ans au minimum.

Seule la pose d’un PAC air-air n’est pas éligible à cette aide. En tout cas, la réduction de la TVA sera directement visible sur le devis que vous recevrez. Comme toutes les aides financières, il faut l’intervention d’un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour obtenir cette forme de subvention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.