8 décembre 2022

Les travaux à réaliser lors de l’isolation d’une toiture

Le toit joue un rôle important pour conserver la chaleur dans une maison. Donc, on doit lui octroyer une isolation assez perfectionnée. Pour réussir l’isolation d’une toiture, vous avez besoin d’entreprendre quelques travaux. Ces tâches consistent à isoler toutes les parties de la toiture pour diminuer les risques de déperdition thermique qui peuvent affecter l’immeuble. Vous pouvez tout réaliser sans difficulté en utilisant les procédures adéquates. Alors, que faut-il faire pendant l’isolation d’une toiture ?

Le choix de l’isolant

L’étape la plus importante avant de commencer les travaux d’isolation est de choisir avec précaution l’isolant à utiliser. Le premier critère que vous devez prendre en compte est la conductivité thermique du matériau. Elle définit la capacité de l’isolant à faire circuler la chaleur. Plus il a une faible capacité de conductivité thermique, plus il est performant en tant qu’isolant.

La résistance thermique d’un isolant compte beaucoup aussi dans les travaux d’isolation. Elle désigne la résistance du matériau à préserver votre confort thermique à chaque saison. Cette résistance est mesurée par coefficient. L’isolant ayant le coefficient le plus élevé est le plus performant.

Le traitement de la charpente

Il est à noter que 30 % des pertes de chaleur dans un bâtiment se passent au niveau du toit, donc son isolation doit être une priorité. En effet, réduire la déperdition thermique dans votre maison vous autorise à limiter l’utilisation de votre chauffage. Avant d’attaquer les grands travaux, il faut d’abord vérifier l’état de votre charpente. C’est une étape primordiale pour évaluer l’ampleur des tâches à faire. Cette structure doit être en très bon état pour soutenir la toiture en entier.

Lire aussi :   Brive : comment améliorer l'isolation de toiture ?

Les traces d’humidité sur la charpente sont signe de non-étanchéité sur le toit. C’est une situation que vous devez éviter afin que l’isolation soit optimale. Outre l’humidité qu’il faut éradiquer, les dépôts de bois ainsi que les sciures sont également à écarter parce que c’est un signe que la charpente est infestée par des insectes xylophages.

Le travail des combles perdus

La manière la plus utilisée pour isoler une toiture c’est l’isolation par l’intérieur. C’est une technique qui vise à climatiser un immeuble dont les combles sont inexploités. Elle permet d’installer les matériaux d’isolation en grande quantité sous le toit. Cette technique est aussi la plus économique, ce qui vous permet d’investir dans ce projet sans difficulté.

Toutefois, l’isolation des combles perdus réduit considérablement l’espace habitable surtout si votre toit est à faible pente. Ainsi, pour y remédier, l’isolation à simple couche est la meilleure solution. Pendant l’isolation des combles non aménagés, il faut également assurer la sécurité acoustique du bâtiment.

L’isolation des combles aménagés

L’aménagement des combles est une technique pour isoler le toit. Pour y arriver, il est conseillé d’opter pour la technique de double couche. Cette technique consiste à travailler les suspentes sur les chevrons dans les combles et de soutenir les ossatures métalliques du toit. Ces travaux demandent l’intervention d’un professionnel en isolation puisque c’est un travail assez technique. En effet, les étapes de cette isolation sont assez complexes à savoir :

  • La fixation des suspentes métalliques sur la charpente
  • La pose de la deuxième couche d’isolant
  • La pose des freins vapeur
Lire aussi :   Comment optimiser l'isolation de sa toiture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *