6 décembre 2021

Quand faut-il renforcer l’isolation de son logement ?

En matière de construction, l’isolation est un paramètre non négligeable. Elle sert à vous protéger contre la chaleur, le bruit ou l’électricité. Elle contribue également à réduire votre consommation d’énergie tout en limitant les probables pertes thermiques de votre maison. Toutefois, l’isolation peut être défectueuse et finir par vous attirer de nombreux désagréments. Vous serez donc contraint de la renforcer. Voici quelques signes qui vous indiquent qu’il est temps de le faire.

Quels sont les indicateurs apparents d’une mauvaise isolation ?

Pour être en mesure de détecter une faille dans l’isolation, vous devez prêter attention à certains signes qui ne trompent généralement pas. En effet, vous constaterez sûrement que les murs et planchers sont anormalement froids ou qu’il y a des apparitions de moisissures sur ces derniers.

L’humidité à l’intérieur sera aussi largement au-dessus de la moyenne et la température de votre maison variera en fonction du climat. La température interne ne sera pas la même dans les différentes pièces de votre demeure et vous aurez la sensation que l’air provient du toit.

Un autre signe que vous ne devez absolument pas négliger est la hausse considérable de vos frais de chauffage ou de votre facture énergétique. De plus, vous percevrez plus clairement les bruits venant de l’extérieur. En été, vous aurez l’impression que votre climatiseur est inefficace.

Les moisissures se développeront très vite et pourront aussi s’étendre au sous-sol. La date de construction de votre logement peut aussi être un parfait indice pour prévoir le renforcement de l’isolation.

Faut-il faire appel à un professionnel pour détecter ces signes ?

Il est possible que vous constatiez les anomalies énumérées ci-dessus sans connaître leur cause. La meilleure solution est de contacter un professionnel de la construction. Ce dernier est assez compétent pour évaluer vos déperditions thermiques et vous proposer des solutions pour y remédier. Il utilisera deux principales méthodes : le diagnostic avec la caméra thermique et le diagnostic de performance énergétique (DPE).

La caméra est efficace à l’intérieur comme à l’extérieur. À l’intérieur, la mauvaise isolation est signalée par une couleur bleue, tandis qu’elle est rouge à l’extérieur. Quant au DPE, il est le moyen le plus complet, le plus sûr et le plus recommandé. Il peut vous faire bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Énergétique qui couvre près de 30 % du diagnostic.

Une mauvaise isolation a-t-elle des conséquences sur la santé ?

Lorsque votre isolation est déficiente, vous pouvez ressentir des effets sur votre santé. En effet, vous ne serez plus protégés contre le froid et ceci vous expose aux courants d’air, aux rhumes et autres difficultés respiratoires.

La période hivernale est invivable puisque la chaleur n’est pas correctement répartie à l’intérieur. Il y aura ainsi une mauvaise ventilation, une forte humidité et une chaleur intense rendant votre intérieur inconfortable. Pour éviter ces désagréments, assurez-vous d’avoir choisi une bonne qualité d’isolant dès le départ. Dans le cas où vous êtes confrontés à l’un de ces problèmes de ventilation, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de la construction pour rapidement y remédier.

En clair, dès que vous remarquez l’un de ces signes, renforcez vos isolations au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *